http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9496.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9491.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_2537-3.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_2082-2_v2.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_3014.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_3209.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_3368.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_6083.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9505.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_2539_v2.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8108.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8105.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8102.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8103.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_7823-2.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8081.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9125.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_2079.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8070.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9412.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_8786.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9129.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9417.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_3960.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_9508-2.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8__IMG4052.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1040.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1037.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1039BD.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1042BD.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1045BD.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1047.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1048.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1052.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1063.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_IMG_1058.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_MITTAGE2.jpg
http://echelle1.org/files/gimgs/th-8_MITAGE10.jpg

Le grand Observatoire
“Il y a des paysages comme des gens qui sont dans l’air (l’ère) du temps. Ils se repèrent notamment à leur langage. Ils s’appellent « parcs d’activités », « technopôles », « pôles intermodaux », « zones commerciales », « rocades », « centres aqualudiques » ou « parcs animaliers ». Les habitants des territoires urbains et périurbains, des « campagnes des villes », ont organisé leur existence en circulant autour de ronds-points et d’échangeurs qui représentent matériellement (et symboliquement) les maillons de leur chaîne quotidienne. Chaque jour, l’homme moderne évolue quelque part entre une propriété privée, des glissières de sécurité, des « parcs » (d’activités, de loisirs, à thèmes…) et des « centres » (historiques, commerciaux…).”

Quand [et là où] « aujourd’hui » s’efface - Pascal Desmichel

L’agglomération de Périgueux, ressemble à d’autres agglomérations de départements ruraux. Sa zone périurbaine est une imbrication de grands commerces, zones d'habitations, grands axes et parkings s'entremêlant les uns dans les autres. Peut-on imaginer un périurbain innovant et agréable pour demain ?
Pour cela il faut observer et questionner ces espaces en les plaçant au centre d'un projet. Établir un état des lieux, effectuer un travail de veille.

Inspiré des observatoires photographiques du paysage (OPP) qui se déroulent habituellement sur des durées adaptées aux suivis des infrastructures urbaines, routières et végétales. Ces points de vue sont par la suite re-photographiés régulièrement afin de privilégier une observation des transformations du paysage dans le temps.

Il s’agira ici de documenter des lieux afin de pouvoir constituer un fond de photographies qui aideront à l’analyse des mécanismes et des facteurs de transformation des espaces observés. En 2019-2020 le travail consistera à composer un état des lieux pour permettre des rassembler des données et de la matière pour des créations artistiques ultérieurs.

C’est autour de la voie verte que va d’articuler ce travail, c’est partir de ce lieu que l’on va observer le territoire qui se transforme. Cette approche mettra en évidence, les détails et signes présents sur ce territoire selon des thématiques variées :

• Habitat : Résidence, maison individuelle, habitats collectifs
• Travail : Zones d’activités, zones commerciales, agriculture.
• Culture, loisir : Lieux culturels, voie verte, équipements sportifs
• Aménagement : Friche, terrain en devenir

TEMPS DE RÉSIDENCE
Résidence du photographe Kristof Guez de septembre 2019 à juin 2021 sur
l’agglomération.
Soit 20 journées de présence active étalées en 2019-2020
- 22-23 septembre 2019 / Repérage et recherches
- 18 au 22 mai 2020 / Temps de résidence et prises de vue
- 7 au 11 septembre 2020 / Temps de résidence et prises de vue
- 4 jours de prises de vue et 4 jours de travail en atelier qui seront définis ultérieurement.

PREMIÈRE PHASE DE RENDUS PUBLICS
JUIN 2020 - CLÔTURE DE SAISON AGORA
Etape de présentation dans le cadre de la fin de saison culturelle de l’Agora et de
l’ouverture de la liaison de la Plaine de Lamoura par la voie Verte.
Cette étape de présentation comprendra :
- une exposition temporaire
Une série d’affiches présentera les premiers éléments réalisées le long de la voie verte
jusqu’à la Plaine de Lamoura. (Lieux d’affichage à déterminer)
- Un rendez-vous photographique
Pour marquer l’ouverture de la liaison de la Plaine de Lamoura par la voie Verte
et la clôture de la saison de l’Agora nous invitons les habitants à participer à une
photographie de groupe sur la plaine de Lamoura.
Cette image prendra place dans la série d’images de l’observatoire et sera présentée dans
l’exposition de l’automne.

DEUXIÈME PHASE DE RENDUS PUBLICS
NOVEMBRE 2020 - MOIS DU DOCUMENTAIRE
• Rendez-vous périurbain #1(programme en cours d'élaboration)
Cette demi-journée inscrite dans le cadre du mois du documentaire a pour
ambition de proposer un temps de réflexion sur l’aménagement des espaces
périurbain. Elle comprend 3 temps forts qui pourraient s’articuler comme suit.
17H Conférence Éric Chauvier (anthropologue) La fin des petites villes ?
Table ronde / atelier animé par Sylvain Marmande architecte CAUE 24 - Valérie
Dupis, paysagiste et directrice adjointe du CAUE 24
18H30 Vernissage exposition “Le grand observatoire” Kristof Guez
Les images seront présentées à l’extérieur sur site de la plaine de Lamoura.
Visibles pendant plusieurs semaines par le public de l’Agora et les usagers de la
voie verte.
20H30 Projection film et temps-d’échange au Studio 53
Un monde pour soi / Yann Sinic
Animé par l’association Ciné-Cinéma
Partenariat envisagé : Agora / Echelle 1 / CAUE / Association Ciné-Cinéma

Invitation de L'Agora / Centre culturel / Pôle National Cirque / Boulazac Aquitaine